Aller au contenu

Danser avec les tambours

DANCING WITH DRUMS


Ils est dit que déjà dans les papyrus égyptiens du 1500 avant notre ère un espèce de grâce divine était attribuée à la musique pour favoriser la fertilité de la femme.

Les Grecs sont été encore plus loin et lui ont accordé des pouvoirs spéciaux dans la guérison et la prévention de maladies.

Ainsi, le savant Aristote parlait de la valeur médicale de la musique, tandis que Platon recommandait de l’associer à la danse dans le but de calmer les peurs et les phobies.

g3615